madame la ministre de l'environement en parole

La Ministre de l’Environnement et du Développement Durable en visite à Diego

Le projet KOBABY

En quelques mots

“Conserver les ressources naturelles et assurer un développement économique durable”

Le projet KOBABY a pour finalité la conservation des ressources naturelles et le développement économique durable de la région DIANA à travers le renforcement de ses aires protégées, pivots des stratégies de développement économique des territoires ruraux.

Il vise le développement de ces derniers tout en renforçant la résilience des écosystèmes et des sociétés au changement climatique. Sa mise en œuvre est décentralisée et promeut une approche de conservation et de développement intégré.

Plus de 33% du territoire de la région DIANA sont sous statut d’aires protégées dont la valorisation économique est assurée par des activités écotouristiques. Avant la crise sanitaire du COVID, le nombre annuel de visiteurs de la région DIANA est estimé entre 65 000 et 70 000 touristes.

 

Le projet KOBABY est financé par l’Agence Française de Développement et un apport de l’Etat Malagasy pour une durée de 5 ans, à partir de 2018. La mise en œuvre du projet se fait à travers trois composantes :

  • Composante « conservation » : Renforcement de la gestion et de la gouvernance des neuf aires protégées prioritaires dont trois marines
  • Composante « développement » : Valorisation et pérennisation de neuf aires protégées.
  • Composante Coordination et appui à la maitrise d’ouvrage : elle intègre les activités de renforcement de capacité de la DREDD DIANA et des partenaires du projet
Explication des activités d'agrégation de filières
Explication des activités d'agrégation de filières lors de l'atelier de lancement

Atelier de lancement : activités d'agrégation de filières, chaines de valeur, contribution à la conservation.

Au mois de mai, la Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Madame VINA Orléa Marie, a passé un séjour d’une semaine dans la région DIANA. Cela lui a permis d’honorer de sa présence l’atelier de lancement officiel des activités de promotion des cinq filières priorisées par le projet mais aussi l’atelier de renforcement de capacité des partenaires du projets dans la gestion des subventions qui leur étaient allouées.

Cet atelier a été aussi l’occasion pour le projet de présenter l’approche agrégation agricole promue par le projet KOBABY et les retombées économiques de ces cinq filières aux représentants de vingt-six communes bénéficiaires.

RÉSULTATS ATTENDUS DE LA MISE EN ŒUVRE DES ACTIVITÉS D’AGRÉGATION DE FILIÈRES.

filière fruits
image filière miel
image filière miel
image filère riz parfumé
image filière peche durable

Bénéfices attendus :

  • 5 communes bénéficiaires ;
  • 1000 pêcheurs bénéficiaires ;
  • 3 bateaux ;
  • 1 unité de froid fonctionnelle et de norme européenne ;
  • 1 unité de production de glace en paillettes (au moins 300 Tonnes/an) ;
  • 12 palangres de surfaces, divers matériels de pêche ;
  • Des caisses isothermes de capacité au moins 1 Tonne pour chaque point de collecte;
  • 350 T de produits halieutiques pêchés en respectant les réglementations et l’environnement ;
  • 1 Coopérative de pêcheurs ;

Nombre de communes bénéficiaires : 5

VISITES SUR SITE

ANTSIRANANA II

Visite du lac Mahery, parc national de la Montagne

d’Ambre, commune Sakaramy Site promu par le projet KOBABY : site touristique de birdwatching à base communautaire, le parc national de la Montagne d’ambre et la commune de Sakaramy. La délégation a rencontré le directeur de site de Madagascar National Parks, le maire ainsi que des représentants des guides locaux formés par le projet KOBABY. Ce site ciblera les visiteurs de la Montagne d’ambre (13 000 visiteurs avant le COVID) mais surtout les croisiéristes (novembre -janvier) et le tourisme local du fait de sa proximité de la ville

d’Antsiranana (45 mn, route goudronnée).

Restauration de mangroves, site d’Ambolobozokely, aire protégée des 7 baies 50 000 propagules ont été mises en terre. Cette

activité d’enrichissement de peuplements naturels de mangrove a pu se faire grâce à un partenariat entre Conservation International, commune et communautés d’Ambolobozobe, la DREDD DIANA et l’ONG Graine

de Vie.

La Ministre a planté des mangroves
La Ministre a planté des mangroves à Ambolobozokely

DISTRICT AMBILOBE

A Ambilobe, elle a pu prendre connaissance des AGR de la population locale
A Ambilobe, elle a pu prendre connaissance des AGR de la population locale
Visite des sites de Sengaloko et Antsoha, commune d’Ambilobe :

Chaine de valeur noix de cajou (NITIDAE-AFAFI- nord/GIZ), miel (HELVETAS-AFAFI-nord/GIZ) et production de foyers améliorés par une association féminine (AFAFI-nord/GIZ).

Visite des sites d’Isesy et berges de la rivière Mananjeba, commune de Tanambao Marivorahona : promotion de la filière   bois   d’énergie   avec reboisement villageois individuel et fours améliorés (AFAFI-nord/GIZ)  et chaines de valeur des filières baies roses (AFAFI-nord/GIZ) et miel (HELVETAS- AFAFI-nord/GIZ)). Restauration  des berges de la rivière Mananjeba :   plantation   de   cocotiers (Association FANAMBY) et Restauration du bassin- versant de la rivière Mananjeba : restauration  de berges par des plantations de phragmites en aval et lutte anti-érosive par des aménagement de fossés d’infiltration, installation de fascines, reboisement et pare-feux en amont (projet KOBABY).

visite du site touristique à base communautaire des Tsingy Mahaloka :

Site promu par le projet KOBABY : site touristique à forte valeur paysagère et culturelle de la commune d’Antsaravibe, potentialités touristiques renforcées par un partenariat gagnant-gagnant avec la commune et le secteur privé (hôtellerie et restauration), Iharana Bush Camp. Cette visite a été l’opportunité pour les Représentants de 7 communes de présenter à la délégation ministérielle leur vision d’ériger une communauté de communes pour la promotion du développement durable des territoires couvrant les bassins-versants des rivières Mananjeba et Mahavavy, à fortes potentialités économiques (zone sucrière, rizicole et mangroves riches en ressources halieutiques.

Visite du site d’Ankazomborona, commune Beramanja :

restauration de mangroves, espèce Avicennia marina (WWF) sur des bases scientifiques de la biologie/écologie des mangroves. Avec les mangroves de la commune d’Antsaravibe, le projet KOBABY prévoit d’y développer un reboisement intensif de l’espèce Avicennia marina et la filature de la soie de mangroves dont les cocons de vers à soie se développement sur cette espèce, à partir de novembre 2022.

Visite de la Réserve Spéciale d’Ankarana

Site géré par Madagascar National Parks : la ministre a rencontré les représentants du gestionnaire suivi d’une visite du circuit campement des Princes. Le site de l’Ankarana a accueilli 9 000 visiteurs par an avant le COVID. Avec le parc national de l’Isalo, c’est le site pour lequel les droits d’entrée sont les plus élevés. Un projet de mise en concession touristique avec de grandes enseignes hotellières (approche Partenariat Public privé) est en cours d’étude, selon l’EDBM.

madame la ministre en parole image
KOBABY contribue à la relance post-covid du développement économique et territoriale de la DIANA."

LA MINISTRE CONCLUT :

Conscient de l’importance du rôle clé que joue la préservation durable de nos ressources naturelles pour le développement durable de Madagascar, Le Gouvernement Malagasy, conformément au Velirano n°10 du Président de la République de Madagascar « Gérer durablement nos ressources naturelles », fait de la préservation durable de nos ressources naturelles l’une de ses priorités. Il en va de même de la protection de l’environnement qui figure parmi les points clés de la Politique Générale de l’État.

Le séjour de la délégation du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable dans la région DIANA a permis de visiter et superviser des initiatives et activités réalisées sur terrain. Les réalisations du projet sont en faveur d’une approche intégrée et décentralisée dont fait partie les acteurs clés sur terrain notamment les Collectivités Territoriales Décentralisées, les Opérateurs Privés, les populations et Communautés Locales, les agrégateurs de filière économique et les Gestionnaires Aires Protégées.

Particulièrement, le projet KOBABY met en exergue les rôles clés que jouent les collectivités   territoriales   décentralisées   en   relation   avec   les   populations et communautés locales dans le développement durable et la préservation des ressources naturelles ainsi que l’importance de la coordination de toutes les parties prenantes. La Ministre a particulièrement apprécié l’esprit de collaboration et de synergie entre les projets/programmes œuvrant pour le secteur environnement.

Elle considère que les subventions octroyées par le projet KOBABY représentent une contribution importante à la   relance   post-covid   du   développement économique et territoriale de la Région de la DIANA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *