Equipe de renforcement

VISITE-ÉCHANGE À ANDAPA

 Une visite-échange d’une forte délégation de la région DIANA a été organisée par le projet KOBABY dans la commune urbaine d’Andapa. L’objectif : partager les expériences reconnues de cette ville dans la Gestion Intégrée de la Ressource en Eau en faveur de l’alimentation en eau potable de sa population. En effet, la Plateforme TOHAMPOTSY a été érigée en 2009 suite à une pénurie d’eau potable dans les années 2000. Se basant sur une approche de gestion conservatoire de la ressource en eau, la Plateforme a opté pour une approche PSE ou paiement des services écosystémiques pour lesquels les populations en amont, fournisseurs des services hydrologiques, ont changé de pratiques agricoles en faveur des populations en aval, bénéficiaires des services hydrologiques.

 Le changement vers des pratiques agricoles
durables en amont ont permis la restauration de la couverture végétale ainsi que la régularisation
progressive du régime hydrique dans le bassinversant de Sahamazava. En aval, la commune urbaine a promu la gouvernance de la ressource en eau et a réduit le gaspillage de la ressource en eau. Les campagnes de reboisement se concentrent dans le bassin-versant de Sahamazava où la plantation de raphia a été privilégiée pour augmenter la capacité de la nappe phréatique. Ils se sont converties vers des cultures pérennes, notamment la culture de vanille, et se sont érigées en coopérative pour la commercialisation de vanille certifiée.

image de forret protéger
reunion kobaby

 Suite à cette visite-échange, la délégation de la région DIANA est consciente des
actions menées par la Plateforme TOHAMPOTSY érigée en 2009. Elle a vu le jour suite à une pénurie d’eau potable dans les années 2000. Se basant sur une approche de gestion conservatoire de la ressource en eau, TOHAMPOTSY a opté pour une approche PSE ou paiement des services écosystémiques pour lesquels les populations en amont ont opté pour des pratiques agricoles durables en faveur des populations en aval. D’autre part, la commune urbaine a promu la gouvernance de la ressource en eau et a réduit le gaspillage de la ressource en eau. Les populations en amont ont aussi bénéficié des travaux d’extension de réseau du fait que la commune d’Andapa, partant d’une situation déficitaire (impayés) se retrouve en situation excédentaire. Les campagnes de reboisement ont été concentrées dans le bassin-versant de Sahamazava où la plantation de raphia a été privilégiée pour augmenter la capacité de la nappe phréatique. Ces mêmes populations en amont se sont converties vers des cultures pérennes, notamment la culture de vanille et se sont érigées en coopérative pour la commercialisation de vanille certifée.

image visite echange a andapa

 Pour la délégation venue de la région DIANA dans un objectif de trouver des
solutions à la pénurie d’eau potable de la ville d’Antsiranana, chef-lieu de région et de surcroit ville touristique, cette visite-échange a permis aux membres de réaliser que la gestion conservatoire de la ressource en eau est un travail de longue haleine et qu’elle nécessite une prise de conscience de toutes les parties prenantes qui doivent s’organiser et se structurer dans une approche concertée et gagnant-gagnant. La volonté politique affichée par les autorités locales, la commune urbaine d’Andapa, a facilité la sortie de cette situation de crise, mieux encore, l’exemplarité de la gouvernance de la ressource en eau de cette Municipalité a favorisé l’arrivée de nouveaux partenaires techniques et financiers. Ainsi, la Municipalité a par la suite bénéficié de la construction d’une 2ème infrastructure de captage pour assurer dans le futur l’approvisionnement en eau potable de sa population.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *