Filieres

Filieres

FILIERE BAMBOU: De la production des jeunes plants à la transformation.

 Le potentiel du bambou en matière de protection de l’environnement et du développement local a amené le Projet KOBABY à sa mise en valeur. Soutenue depuis 2019, cette filière gagne actuellement du terrain
la Région DIANA. En effet, le projet a permis à 2 micro-entreprises rurales (MER) à Ambodimanga et Sakaramy d’exister pour la production de jeunes plants de bambou. Elles ont bénéficié de formations en démariage de jeunes plants de Dendrocalamus strictus, bouturage de Dendrocalamus giganteus bambusa vulgaris striata et bambus et bouturage d’espèce de bambou pour échafaudage et tressage. Outre ces
MER, unecinquantaine d’autres bénéficiaires dans les autres zones d’intervention du Projet KOBABY ont également reçu les formations en démariage, bouturage, tressage, construction, assemblage de meubles.
500 jeunes plants de bambou sont mis en terre dans la zone de captage d’eau de la JIRAMA dans le Bassin Versant Besokatra. 600 plants à la parcelle de Brise vent à Sakaramy, avec 60% de taux de réussite malgré la croissance tardive dû aux feux de brousse et de bétails. 25 jeunes de Dendrocalamus strictus ont été mis en terre durant la célébration de la Journée internationale des Montagnes. Le Projet KOBABY souhaite encore planter 1 500 plants de bambou cette année.

Il n’y a pas que les crevettes qui sont de bonne qualité dans la Commune d’Antsaravibe, Distcit Diego II. En
effet, après analyse faite, les cocons à soie de mangrove possèdent également une bonne qualité. Ainsi, pour valoriser ses cocons, appuyé par le Projet KOBABY, les membres de la VOI TAFITA, du fokontany Andranofotsy, Commune Antsaravibe, ont effectué une visite d’échange à Majunga du 17 novembre 2022 au 10 décembre 2022. L’objet de cette visite était la formation des membres sur la plantation d’Avicennia et
transformation des soies sauvages de mangrove dans la CR Boanamary Majunga II, dans les fokontany de
Boanamary qui est à 35km de Majunga et le fokontany de Morahariva située à 55km de Majunga.

Les membres du VOI ont également effectué des visites d’ateliers, de vitrine avec une démonstration et
échange sur tissage. Pour des échanges fructueux, les VOI TAFITA ont rencontré deux coopératives:
TAFITASOA et FANILO. Durant cette visite d’échange, il a été pré-senté que les différents problèmes
qui empêchent le développement de la filière soie des mangroves sont la fabrication de charbon, la coupe pour le bois de chauffe, la divagation des zébus, l’invasion de papillons et de chenilles. Les membres de la VOI TAFITA souhaitent appliquer les formations et les échanges à leur retour au niveau de leur localité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *